Rechercher
  • Marie-Hélène Millen

PRÉVISION SALARIALES POUR 2021 : PLUS DE GELS À PRÉVOIR ET DIFFÉRENCES MARQUÉES ENTRE LES SECTEURS


Ordre des conseillers en ressources humaines agréés 23 septembre 2020


Montréal, le 23 septembre 2020 – Les circonstances actuelles poussent les organisations à revoir leurs stratégies de rémunération globale afin d’assurer leur pérennité à travers les incertitudes économiques. C’est ainsi que l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés propose un outil renouvelé et pratique, présentant notamment les prévisions salariales pour la prochaine année, où les organisations trouveront l'information nécessaire afin de faciliter leur planification budgétaire annuelle.


En raison du présent contexte, les données laissent présager que plus de travailleurs feront face à des gels salariaux contrairement aux années passées et qu’il y aura des différences marquées selon leurs secteurs d’emplois.


En 2021, ce sont en moyenne 2,4 % (gels salariaux inclus) et 2,7 % (gels salariaux exclus) d’augmentation salariale que les organisations québécoises prévoient offrir. L’année dernière pour le Québec, ces prévisions s’élevaient à 2,7 % (incluant les gels) et 2,8 % (excluant les gels). Quant aux structures salariales, les prévisions d’augmentation sont de 1,6 % (incluant les gels) et de 2,1 % (excluant les gels) pour la prochaine année alors qu’elles étaient de 2,1 % et de 2,3 % pour 2020.  


Contexte d’incertitude et gels à prévoir


Par le passé, les écarts entre les prévisions d’augmentation salariales incluant les gels et celles les excluant étaient plus faibles. Cela signifie que plusieurs entreprises envisagent des augmentations plus modérées ou même des gels salariaux, ce qui n’était pas le cas lors des éditions précédentes.


« De manière générale, on constate que les organisations sont plus prudentes et n’osent pas prévoir à long terme. En raison de ce contexte d’incertitude, on remarque que les gels salariaux seront probablement plus présents que par le passé. » commente Manon Poirier, CRHA, directrice générale de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.


Des industries se distinguent


Les industries ont toutes été affectées différemment par la pandémie, certaines se sont effondrées pendant que d’autres ont profité de nouvelles opportunités. Ainsi, contrairement aux années passées, les variations des prévisions sont plus marquées entre les secteurs. Notons toutefois qu’il y a peu de variation d’augmentations prévues entre les catégories de postes.


Du côté des secteurs d’activité, les technologies de l’information et des communications sortent grandes gagnantes, avec des hausses prévues (incluant les gels) de 3,8 % au Québec. À l’inverse et sans surprise, les arts, spectacles et loisirs envisagent de faibles augmentations, soient de 1,5 %. Parmi les autres secteurs dont les hausses prévues avoisinent tout juste les 2 %, on y retrouve les ressources énergétiques et minières, le transport, le commerce et l’administration publique.


Finalement, si le risque de gel salarial est plus grand dans les petites entreprises, leurs prévisions d’augmentations des salaires et des échelles tendent néanmoins à être plus élevées que celles des grandes entreprises.


« Contrairement aux années passées alors que l’économie était florissante et que la pénurie de main-d’œuvre était le principal enjeu du marché de l’emploi, l’évolution prochaine de la rémunération des travailleurs dépendra en bonne partie du secteur dans lequel ils sont. Certains auront de belles surprises et d’autres se verront nécessairement déçus. Un fossé se creusera alors qu’actuellement, des réalités opposées cohabitent. » conclut Mme Poirier.


À propos des prévisions salariales 2021 de l’Ordre


Dévoilées dans le cadre du Rendez-vous Rémunération qui se tient aujourd’hui, les prévisions salariales 2021 de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés ont été établies à partir des enquêtes de six cabinets de rémunérations : CGC-Talent, Morneau Shepell, Normandin Beaudry, PCI - Perrault Conseil inc., Saucier conseil inc. (Québec seulement) et Willis Towers Watson. Même si elles regroupent les attentes de plus de 700 entreprises au Québec et près de 1 400 pour le Canada entier, il importe de les lire avec la réserve qu’impose la pandémie, déjà installée depuis maintenant quelques mois et sans date connue de résolution.


À propos de l’Ordre


Regroupant 11 000 professionnels agréés, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés est la référence en matière de pratiques de gestion des employés. Il assure la protection du public et contribue à l’avancement des CRHA et CRIA. Par ses interventions publiques, il exerce un rôle majeur d’influence dans le monde du travail au Québec. L’Ordre participe ainsi activement au maintien de l’équilibre entre la réussite des organisations et le bien-être des employés. Pour en savoir plus, visitez ordrecrha.org.


– 30 –


Noémie Ferland-Dorval Conseillère, Affaires publiques Ordre des conseillers en ressources humaines agréés Cell. : 514-476-4918 presse@ordrecrha.org

1 vue
Pub_StPierreSport_SiteMillenMillenTv-01.