Rechercher
  • Marie-Hélène Millen

Le syndrome de stress post-traumatique

Le syndrome de stress post-traumatique est une réaction psychologique à un événement traumatique intense, surtout lorsque la vie est menacée. Ce trouble peut frapper chez les personnes ayant vécu dans leur vie un événement incontrôlable, imprévisible. Il arrive souvent que ces gens ont de la difficulté à fonctionner sur une certaine période de temps. Pour la plupart les symptômes s’estompent avec le temps voir même disparaissent au bout de quelques mois. Malheureusement pour d’autres, les symptômes se feront sentir pour le reste de leur vie. Il est à noter que l’intensité et la durée des symptômes varient d’une personne à l’autre. Ces gens ont souvent peur de sortir de chez eux. Souvent ils évitent d’aller dans plusieurs endroits. Également, il est beaucoup plus difficile pour eux d’entrer en contact avec les autres. Nous retrouvons particulièrement les symptômes post-traumatiques chez les personnes ayant eu un accident de travail, un accident d’automobile, une agression physique ou sexuelle, après avoir été victime d’un incendie, les catastrophes naturelles ou être témoin d’un événement traumatique.


De plus, le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) est souvent présent chez les militaires, les policiers, les pompiers, le personnel paramédical, les médecins et les infirmières. Voici quelques exemples des symptômes d’intrusion liés au SSPT : Souvenirs ou images de l’incident; Incapacité à se concentrer; Irritabilité; Agressivité; Nerfs à fleur de peau; Difficulté à dormir; Flash-back de l’événement; Anxiété; Symptômes physiques tels que : diarrhée, vomissement, sudation, rythme cardiaque plus élevé, des tensions au niveau des muscles. Évitement; L’hypervigilance; Sursaut; Difficulté respiratoire et oppression thoracique; Le traumatisme apporte souvent une augmentation de la consommation de drogue, d’alcool ou de jeux, car cela a pour effet de diminuer l’anxiété à court terme. Également, le SSPT peut affecter votre vie familiale c’est-à-dire que vous avez de plus en plus de difficulté à entrer en relation avec votre conjoint ou conjointe, vos enfants et les membres de votre famille, car la personne ayant eu le traumatisme n’a plus l’énergie étant donné qu’elle est épuisée autant physiquement que psychiquement. Nous retrouvons également à plusieurs occasions au niveau du couple une diminution de la libido. Dans bien des cas, nous pouvons également noter un changement au niveau professionnel car la personne ayant des problèmes de mémoire, de la difficulté à dormir, des changements d’humeur et ayant de la difficulté à travailler sous pression, sa performance est grandement affectée. Les personnes qui souffrent d’un SSPT peuvent trouver de l’aide pour effectuer une thérapie auprès de leur médecin, d’un psychologue ayant les qualifications requises pour le traitement du SSPT ou auprès d’un psychiatre selon chaque cas d’espèce. Également, les médicaments peuvent être efficaces dans le cadre d’une thérapie et ce, sur recommandations d’un médecin ou psychiatre ou toutes autres personnes ayant les qualifications requises pour prescrire le ou lesdits médicaments. Donc si vous souffrez du syndrome de stress post-traumatique, ne restez pas dans l’ombre et n’hésitez pas à aller chercher de l’aide et ce, dans le but d’améliorer votre santé mentale. Marie-Hélène Millen, CRHA

2 vues
Pub_StPierreSport_SiteMillenMillenTv-01.