Rechercher
  • Marie-Hélène Millen

LA FORMATION CONTINUE DOIT-ELLE ÊTRE SACRIFIÉE EN TEMPS DE CRISE?

Marie-Ève Hermkens 18 septembre 2020

Christophe Charré


La réponse peut sembler évidente pour plusieurs.


Les besoins d’hier ne sont pas ceux d’aujourd’hui et ne seront pas ceux de demain.


Le 1er septembre dernier, la CCI Française au Canada, en partenariat avec la Banque Nationale du Canada, présentait lors de son « rendez-vous économique de la rentrée » un tour d’horizon de la situation économique canadienne. Stéfane Marion, économiste en chef de la Banque Nationale, a conclu en présentant deux scénarios : le premier, avec une « réouverture de l’économie plus lente », et le second, avec « plus de stimulus monétaire et budgétaire et une réembauche plus rapide que prévu ».


Quoi qu’il en soit, le monde ne s’arrête pas pour autant et les besoins de main-d’œuvre qualifiée demeurent une réalité pour bon nombre d’entreprises. La gestion des talents est au cœur des préoccupations de beaucoup : conserver ses talents à l’interne et les faire grandir, en plus de dénicher de nouveaux talents à l’externe.


Nos récents échanges avec les départements RH confirment que ceux-ci sont toujours au cœur du système avec un impératif « temps » toujours plus grand, d’autant plus dans le cadre de la gestion de la formation. Avoir une culture formation, à défaut d’attirer de nouveaux talents, permet incontestablement de conserver ses talents internes. La compétition des entreprises est rude et va se durcir encore.


Le marché de la formation continue doit naturellement s’adapter. D’un côté, les experts de la formation doivent redoubler d’efforts et d’ingéniosité pour répondre aux besoins des entreprises en cette période. De l’autre, les départements RH doivent aller vite et ont besoin de voir rapidement « qui » peut répondre à leurs besoins de compétences à acquérir ou à développer. En quelques clics, l’entreprise a besoin de réponses. Tout cela, accentué par une situation en télétravail ne facilitant pas toujours les échanges « téléphoniques » et des boîtes de courriels inondées de publicité marketing, ne répond pas aux critères de gains de temps. Il faut également tenir compte du facteur « prix », qui a son importance avec des budgets parfois revus fortement à la baisse. Les responsables RH (responsables de tout…), hyper-présents et hyper-occupés, gèrent de nombreuses choses simultanément. La fonction RH ne peut et ne doit en aucun cas être sous-estimée. 


Les professionnels RH « achètent » de la formation pour le compte de leurs entreprises. Doivent-ils accepter de voir couper les lignes budgétaires en lien avec la formation continue?


À chaque instant de notre vie, nous sommes amenés à prendre des décisions. Ici, il s’agit de choix pouvant impacter positivement la pérennisation de l’activité des entreprises et le développement économique. Avec ou sans crise sanitaire, toute entreprise se doit de construire pour son futur. Beaucoup se sont montrés inquiets de l’arrêt de l’école pour nos enfants, allant même jusqu’à parler d’une « génération COVID-19 » sacrifiée, tant en Europe qu’au Québec. Cette crainte ne serait-elle pas la même pour les employés? Quatre, cinq, dix mois sans autres formations que celles qui sont obligatoires n’auraient-ils pas des effets catastrophiques sur le développement économique des entreprises? N’y aurait-il pas le risque de voir ses propres talents partir vers des compagnies proposant des plans de développement des compétences individuels? Les conséquences d’un tel choix confirmeraient que « choisir serait réellement renoncer ». Pour les entreprises, faire ce choix de maintien de la formation pour, entre autres, conserver leurs talents, revient à capitaliser sur l’avenir; gagner du temps, et donc de l’argent.


Des entreprises, entre autres dans l’industrie textile au Québec, sont en recherche de main-d’œuvre et maintiennent leurs programmes de formation.


La COVID-19 n’a pas changé la situation de pénurie de travailleurs qualifiés et la formation reste la solution. Les entreprises gagnantes savent mettre en place les bonnes pratiques et la formation en est une.


Sources :

  • (https://www.linkedin.com/pulse/de-quoi-besoin-votre-d%C3%A9partement-rh-christophe-charr%C3%A9-adm-a-/ )

  • (https://www.ccifcmtl.ca/actualites/n/news/retour-sur-rendez-vous-economique-de-la-rentree-presente-par-banque-nationale.html )

  • (https://www.france24.com/fr/france/20200717-crise-du-covid-19-la-crainte-d-une-g%C3%A9n%C3%A9ration-sacrifi%C3%A9e 

  •  https://www.lapresse.ca/societe/famille/2020-08-01/vers-une-generation-pandemie.php  )

  • (https://www.randstad.ca/fr/chercheurs-demplois/ressources-carriere/travailler-au-canada/les-industries-en-essor-pendant-la-pandemie-covid-19/ )





2 vues
Pub_StPierreSport_SiteMillenMillenTv-01.